Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🔴 ZEMMOUR VISE DES JOURNALISTES AVEC UNE ARME DE GUERRE À MILIPOL : TROIS QUESTIONS QUI NE SERONT PAS POSÉES

octobre 20, 2021

La scène a eu lieu ce mercredi Ă  Paris, Ă  MILIPOL, le salon mondial des armes de rĂ©pression. Le candidat PĂ©tainiste Eric Zemmour s’est amusĂ© avec un fusil de prĂ©cision utilisĂ© par les unitĂ©s anti-terroristes, et a mis en joue des journalistes en ricanant “ça rigole moins lĂ ”. De l’humour fasciste. Il a ensuite grimpĂ© dans un blindĂ©, entre autres mises en scène militaristes. Les images tournent dĂ©jĂ  en boucle. Le buzz est assurĂ©. Ce soir, tous les JT ne parleront que de ça. Trois questions qui ne seront pas posĂ©es :

➡️ Qui a permis Ă  Eric Zemmour d’entrer dans le salon ? Il n’est officiellement que « chroniqueur » dans les mĂ©dias. Ce salon est rĂ©servĂ© aux professionnels de la sĂ©curitĂ©, et nĂ©cessite une solide accrĂ©ditation. Comment cet homme a pu rentrer ? Comment a Ă©tĂ© prĂ©parĂ©e cette sĂ©quence, puisque Zemmour est entrĂ© entourĂ© de journalistes ? MILIPOL a lieu sous la direction du Ministère de l’IntĂ©rieur. Darmanin a-t-il supervisĂ© cette opĂ©ration ?

➡️ Le vendeur d’armes plaisante avec Zemmour : « quand vous serez prĂ©sident, vous serez protĂ©gĂ© par des armes comme celle lĂ  ». Pourquoi ? La rĂ©ponse est Ă©vidente. Le lobby militaro-policier soutien le candidat pĂ©tainiste, et le voit dĂ©jĂ  au pouvoir. Le candidat des mĂ©dias choisit d’ailleurs de dĂ©marrer sa campagne prĂ©sidentielle en visitant un salon de la rĂ©pression : une image assez terrifiante de l’Ă©tat politique du pays.

➡️ Qui sont les journalistes « visĂ©s » par le pĂ©tainiste ? Ce sont ceux qui l’ont crĂ©Ă©, qui font campagne pour lui, qui le font monter dans les sondages. Sans ces « journalistes », Zemmour n’existerait pas. Cette petite clique aux ordres est dĂ©jĂ  menacĂ©e par le fasciste dont il font la publicitĂ©. Bien fait pour eux. Ils seront, eux aussi, les victimes du monstre qu’ils ont crĂ©Ă©.