Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

PROVOCATION ? EN MARCHE VEUT RÉUNIR SES MILITANTS A NANTES A LA RENTRÉE !

avril 22, 2020

– Une université d’été du parti au pouvoir dans notre ville en septembre ? –


La décision a été prise lundi 20 avril, en pleine crise sanitaire, par le bureau exécutif de la République en Marche. Nantes est choisie pour accueillir le prochain « Campus des territoires ». L’événement est prévu du 11 au 13 septembre au parc-expo de la Beaujoire. Pour se faire une idée de la taille de l’évènement, l’an dernier, En Marche avait réuni 4000 personnes, notamment des figures de premier plan d’En Marche, à Bordeaux. Une véritable université de rentrée.

Évidemment, tout dépend de l’évolution de la situation sanitaire. Mais le choix de faire un grand événement de rentrée à Nantes dans un climat de tension sociale extrême sonne comme une provocation incroyable.


Rappel historique

“Les amères leçons du passé doivent être réapprises sans cesse.”
Albert Einstein

Un collectif électrolyte avait vue le jour en 2016 pour contrer la politique d’un PS qui , dans ses derniers soubresauts , imposait sa vision libéral du monde . Loi travail , 49-3 , états d’urgence rythmait déjà nos vies promis à un avenir de larmes et de sueur . Cela était sans compter sur la résistance Nantaise .

En 2016 , le Parti Socialiste avait tenté d’organiser son université d’été à Nantes. Non seulement les socialistes étaient contraints de tout annuler, sous la pression populaire, craignant une émeute, mais les nantais et nantaises avaient même « enterré le PS » lors d’une « université des luttes » dans la rue. Le parti avait entamé sa décomposition avancée.

Oraison funèbre du Parti Socialiste

Université d’été du PS annulée: comment Nantes a tourné au fiasco

En 2017, le Front National avait également mis au défi Nantes en organisant son grand meeting présidentiel. Réaction immédiate, la ville étant un territoire résolument anti fasciste. Une Manifestation la veille du meeting et un spectaculaire barrage du bus des militants FN avait mis en échec ce rassemblement raciste protégé par d’innombrables policiers . Au zénith de Nantes, sur 9000 places disponible , seulement 4000 personnes avaient eu l’audace d’assistés au gerbage nationaliste. Échec cuisant !

Manifestation anti FN

Attaque coloriste des cars du Front National

Ouest France : Meeting du FN 

25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 58 vues
ut ipsum commodo Donec venenatis venenatis, dapibus mi,