Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

POLICE & GENDARMERIE : OBSCÈNE CONCURRENCE POUR LES MÉDAILLES DE LA RÉPRESSION

septembre 28, 2019

Pluie de médailles. Très peu de blessés recensés dans la police lors des Gilets Jaunes.

Augmentés, décorés, récompensés, les forces de l’ordre sont en guéguerre pour avoir le plus de médailles possible.

Risible et terrible.

Lu dans le Canard Enchainé du 26 septembre 2019 :

  • « Au total ce seront 10 100 médailles (en or, argent ou bronze) qui seront distribuées. »
  • « En décembre 2018, Castaner, alors sous la menace d’une grève des commissariats, est contraint de sortir son carnet de chèques. En plusieurs versements, la troupe reçoit près de 35 millions d’euros de primes et augmentations. »
  • • Dans un premier temps, Beauveau charge les patrons de la police et de la gendarmerie de recenser les blessés. Pas de bol : il n’y en a pas assez. Les mains arrachées et les yeux crevés c’est surtout de l’autre côté de la barricade qu’on les trouve. L’Intérieur décide alors d’intégrer les valides parmi les récipiendaires.
  • « Parmi les futurs décorés figurent non seulement des préfets, sous-préfets et directeurs de cabinet, mais aussi des poulets de bureau qui n’avaient jamais vu de gilets jaunes. »
  • • Histoire de refroidir les esprits, Castaner a été « contraint d’organiser une séance de rattrapages » : 1800 médailles de plus.
  • « Avec seulement 3164 décorés, les patrons de la gendarmerie l’ont saumâtre. »
25k
fb-share-icon184932
27k
Cette article a 344 vues