Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

MARCHE DES LIBERTÉS À NANTES : NI LOIS NI ROI

décembre 5, 2020

La marche des libertés réunis plusieurs milliers de personnes ce samedi. C’est parti pour une manifestation pour l’état policier et ses lois sécuritaires !

Suivez le cortège de tête !

18h09 : Le centre ville est gazé ; Les manifestant.es lancent des projectiles contre les CRS.

17h59 : Le cortege poursuit sa route en centre ville, direction Bouffay ! Les CRS sont perdus et leurs camions se font charger par les manifestant.es !

@medmedfr

17h48 : les manifestant.es sont cours des 50 otages. Une voiture de police et des motards sont poursuivis par les manifestants collectivement et doivent fuir. Les Camions de CRS et de Gendarmes Mobiles, qui ont perdu le contrôle de la manifestation, reviennent en masse des quais de la fosse

17h40 : la BAC a lancé des grenades de désencerclement en tir tendu et tiré au LBD, au milieu des gens, et des passants, des poussettes…

17h36 : charge très violente de la BAC sur le cortège, place Graslin. Panique en centre ville, les gens se refugient dans les magasins;

17h32 : “Travaille, consomme et ferme ta gueule !” : Les manifestants montent la rue Crebillon ; la police est perdue.

17h30 : la manifestation sauvage arrive place royale, bondée de personnes faisant leurs courses de Noël. “tout le monde deteste la police” !

17h28 : Une manifestations Sauvage démarre à commerce aux cris de “Nantes, debout, soulève toi !”

17h22 : Les manifestant.es reviennent au compte goutte vers commerce

sur la façade du tribunal

17h18 : les manifestant.es sont toujours bloqués sur l’ile de Nantes. Pour en sortir, il faut subir un contrôle, la brigade anti criminalité et les CRS surveillent les ponts.

17h15 :

source : twitter
un ballon de circonstances.

17h08 : Poursuite du Gazage, l’île de Nantes est totalement embrumée de lacrymogènes (toujours en bordure de Loire…) Dans le seul but d’empêcher les manifestant.es d’en sortir !

17h00 : la police noie les manifestants dans le gaz lacrymogène pour les empêcher de faire demi tour et les bloquer sur l’île de Nantes. Sur un pont, sans se soucier du danger pour les manifestant.es. C’est bien cette police qui a causé la mort de Steve en envoyant une quinzaine de personne dans la Loire sous les lacrymo.

Image
source : twitter
Image
source : presse locale
Source : Twitter

16h52 : la police aurait arrêté 5 personnes.

16h45 : plusieurs vitrines esquintées quai de la fosse et les forces de l’ordre caillassées.

16h42 : le cortège poursuit quai de la fosse, étroitement quadrillé par des un dispositif policier démesuré.

16h36 : offensivité des manifestant.es contre la police pour rejoindre le centre ville. Des feux d’artifice mettent l’ambiance.

16h35 : une partie des manifestant.es refusent de terminer la manifestation sur l’ile de Nantes après un parcours ultra court. Souhaitant rejoindre le centre ville pour faire entendre la contestation, ils sont bloqués par la police qui envoie des grenades lacrymogène.

16h30 : arrêt de quelques personnes dont le collectif antiraciste BLACK LIVE MATTER NANTES au niveau de la passerelle Victor Schoelcher afin de dénoncer le racisme d’etat et dans la police.

16h29 :

Image
📸 @ManonCantin49

16h26 : les forces de l’ordre sont déployées en masse. Elles bloquent toutes les rues adjacentes au cortège. Quelques projectiles sont lancés en leur direction.

16h19 : le cortège avance dans une nasse mobile : les manifestant.es sont totalement encerclés par des CRS et des gendarmes mobiles qui suivent la manifestation.

16h12 : le cortège, calme, passe devant le CHU

16h00 :

15h50 : les premières images de la manifestation !

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 1 036 vues
vel, ipsum libero. elit. ultricies nunc