Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

MACRON : DEUX ANS AU POUVOIR

mai 8, 2019

– Finira-t-il son mandat ? –

Il y a deux ans, le 7 mai 2017, Macron était élu président de la République. Immédiatement parvenu au pouvoir sur les cendres des partis classiques, il lançait un plan de bataille gigantesque contre les plus pauvres, les précaires, les étrangers. En deux ans, il a mis en œuvre un rouleau compresseur implacable :

– La loi travail XXL par ordonnances, qui attaque gravement le droit des salariés
– Suppression de l’ISF, un cadeau à ses amis millionnaires
– Baisse des APL, une provocation contre les plus précaires
– Lois « antiterroristes », un assaut sans précédent contre les libertés fondamentales qui généralise la surveillance
– Attaque de la ZAD, avec 2500 gendarmes et des blindés pour détruire des cabanes dans la campagne nantaise
– Militarisation de la police, et achats massifs de grenades et de fusils
– Attaque de la SNCF, prélude à une privatisation du rail
– Affaire Benalla, le pire scandale de la 5ème République
– Privatisations en tout genre
« Loi Asile et immigration », la loi contre les réfugiés la plus dure depuis la seconde guerre mondiale, votée avec l’extrême droite
– Augmentation des frais d’études pour les étrangers, et dégradation des universités
– « Parcoursup », qui prive d’accès aux études supérieures des dizaines de milliers de lycéens
– Suppression de centaines de milliers d’emplois aidés, et de dizaines de milliers d’emplois publics
– Injures quasiment hebdomadaires contre la population : « fainéants », « cyniques », « illettrés »
– Répression sanguinaire des Gilets jaunes : des blindés dans les rues, des mutilés par dizaines
– Plus de 10 000 manifestants enfermés, des journalistes indépendants interpellés

Au bout de ces deux années de pouvoir, en 2019, Macron est sur les Champs-Élysées pour les cérémonies du 8 mai, qui commémorent la fin de la seconde guerre mondiale. Un dispositif de sécurité draconien est mis en place. Il est presque impossible d’assister au défilé, sensé être public. Le président apparait sous une pluie battante, sur une avenue quasiment déserte. Ambiance fin de règne. Mais même dans ces conditions, des sifflets et des slogans retentissent. « Macron démission » au passage du convoi présidentiel.

Car la violence inouïe du pouvoir se heurte à des résistances multiples, de plus en plus déterminées. La lutte a été acharnée sur la ZAD. Les cheminots ont mené trois mois de grève. Des universités ont été bloquées pendant des semaines. La révolte gronde dans les banlieues, à chaque nouvelle violence policière. Le mouvement insurrectionnel le plus puissant depuis des décennies est toujours en cours avec les Gilets Jaunes. En décembre dernier, situation unique en occident, un hélicoptère était dans la cours de l’Élysée pour exfiltrer le président au cas où le palais était pris par les manifestants.

Macron et son gouvernement sont terriblement discrédités, unanimement détestés. Plus encore que les précédents, Hollande ou Sarkozy, qui ont pourtant battu des records d’impopularité. Et Macron n’a régné que deux ans !

Les trois années qui viennent vont être longues, très longues pour le gouvernement. Comment finira-t-il le mandat ?

25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 32 vues
Aliquam mi, justo risus sit libero porta. Curabitur in quis, Praesent massa