Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

⚫ « LOI DE SÉCURITÉ GLOBALE » : LE GOUVERNEMENT AVAIT DÉJÀ OFFERT 80 000 CAGOULES AUX POLICIERS EN 2017

novembre 22, 2020

Le principal argument avancé par le gouvernement pour imposer son ignoble loi dite « de sécurité globale » serait de « protéger l’anonymat des agents » en interdisant de filmer les opérations de police. Un argument douteux, mais en plus totalement mensonger. La quasi-totalité des policiers qui font du maintien de l’ordre cachent déjà leur identité, en ne portant aucun matricule et en dissimulant leur visage. Et pour cause : c’est le gouvernement qui leur a offert des cagoules !

Il faut remonter au mois d’avril 2017. Le gouvernement socialiste d’alors commande 80 000 cagoules pour les offrir aux forces de l’ordre. Les unités les plus violentes avaient déjà l’habitude de masquer leur visage de manière tout à fait illégale, mais avec cet achat massif, c’est un tournant : le pouvoir généralise cette pratique. Officiellement, ces cagoules sont sensées être réservées pour les opérations « anti-terroristes », mais tout le monde sait parfaitement qu’elles seront utilisées en permanence. L’Unsa police confirme à l’époque dans la presse que « tous les policiers déployés sur du maintien de l’ordre disposent de ces cagoules, et qu’elles sont aussi utilisées par les forces de l’ordre pour ne pas être reconnu. On est dans un contexte tendu, où des policiers sont menacés et ne veulent pas être reconnus, certains garderont la cagoule même en plein été». Dès 2016, une policière affirmait que le fait de se masquer le visage servait à « ne pas finir sur des sites de type Copwatch », site qui filmait les violences policières.

En clair, le gouvernement Macron ment à nouveau éhontément, puisque cela fait belle lurette que les agents armés et payés par l’État ne sont plus identifiables. Et ne sont d’ailleurs jamais identifiés en cas de violences, même filmées. La « loi se sécurité globale » ne servira qu’à frapper encore plus fort celles et ceux qui filment la police, et à censurer les médias indépendants qui diffuseront les images. Rien d’autre. Une façon de rendre tout le monde aveugle face à la répression.

Ces dernières années, des centaines de personnes ont été arrêtées – et souvent condamnées – pour avoir couvert leurs visages en manifestation. Porter un foulard, un masque, des lunettes ou une capuche, même quand c’est pour se protéger des armes de la police est considéré comme un délit, et vaut d’être qualifié de « casseur » ou de « black bloc ». Dans une dynamique exactement inverse, les policiers dissimulent leurs matricules, et cachent leurs propres visages, pour éviter d’être identifiés lorsqu’ils commettent des violences. Ainsi, à mesure que tous les opposants sont méthodiquement fichés, identifiés, tracés,et condamnés, le porteur d’armes et d’uniforme est, lui, anonymisé, impuni, sacralisé. Une logique totalitaire.


Une source en 2017 : https://www.revolutionpermanente.fr/Le-gouvernement-donne-la-possibilite-aux-policiers-de-porter-une-cagoule

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 547 vues
facilisis Praesent mattis in eleifend elementum leo.