Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

Le télégramme de Vichy diffame Nantes révoltée

avril 16, 2020

Après “Le point” , “le Parisien” c’est au tour du journal “Le Telegramme” de diffamer Nantes Révoltée .

Réponse à Édouard et Hubert Coudurier :

Qui a consacré une pleine page promotionnel à Eric zemmour le multirécidiviste condamné dans son journal ?

extrait :

L’antisémitisme n’est plus un phénomène politique depuis 1945.

“L’attaque vient de gens qui sont très mal placés pour m’accuser d’être « l’idiot utile » de l’antisémitisme, parce que ce sont des gens qui ont porté l’antiracisme sur les fonts baptismaux. Aujourd’hui, ce n’est pas l’extrême droite qui crie « mort aux juifs ». Ce n’est pas l’extrême droite qui anime les Mehdi Nemmouche et les Mohammed Merah. ” Le Télégramme, 23 octobre 2014.

Un pamphlet zemmouresque habituel mis à l’honneur par un “journal” dit d’information . Liberté total à un homme d’extrême droite condamnés de nombreuses fois pour “incitation à la haine racial” . Cela fait de vous des complices . En 2010 déjà , votre soutien à Zemmour ne laissait aucun doute :

  • . “Eric Zemmour ne devrait pas être sanctionné pour avoir déclaré sur le plateau de l’émission” “Salut les terriens!” que “la plupart des trafiquants sont noirs et arabes”. le telegramme. 25 mars2010

L’antisémitisme n’est plus un phénomène politique depuis 1945 ? vraiment messieurs Coudurier ?

  • . Jean-Marie Le Pen a été condamné en 1985 pour “antisémitisme insidieux” .
  • . Jean-Marie Le Pen s’en prend violemment à des journalistes juifs ou d’ascendance juive : Je dédie votre accueil à Jean-François Kahn, à Jean Daniel, à Yvan Levaï, à Elkabbach, à tous les menteurs de la presse de ce pays. Ces gens-là sont la honte de leur profession. Monsieur Lustiger me pardonnera ce moment de colère, puisque même Jésus le connut lorsqu’il chassa les marchands du temple, ce que nous allons faire pour notre pays”.

Après ces propos, Jean-Marie Le Pen est condamné définitivement au franc symbolique par la cour de Cassation le 3 février 1988 pour “antisémitisme insidieux”.  

Il serait temps de déclarer votre flamme en rebaptisant votre journal : Le “télégramme de Vichy”

25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 182 vues
libero. accumsan elit. libero ipsum sem, elementum et,