Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

LE ROJAVA EST ATTAQUÉ !

octobre 10, 2019

– Les clefs pour comprendre la situation. Une Révolution sacrifiée par l’occident –

C’est un terrible événement qui commence au Proche Orient, sous nos yeux :

le massacre d’un peuple et d’une Révolution.

Résumé de la situation en 5 points :

1 – Le Rojava est une région située au nord de la Syrie.

Elle est peuplée, entre autre, par des Kurdes.

Le peuple Kurde est un peuple sans État, à cheval sur plusieurs pays : la Turquie, la Syrie, L’irak et l’Iran.

Un peuple confronté à toutes les discriminations, à tous les massacres.

Les Kurdes sont particulièrement menacés par la Turquie dirigée par le fasciste Erdogan, président autoritaire, qui veut les anéantir.

2 – Les habitants du Rojava ont été en première ligne contre Daesh.

Alors que les djihadistes avaient fait de certaines régions de Syrie leur Etat et leur base arrière, les Kurdes du Rojava se sont battus : ils ont repoussé et ont vaincu Daesh. Au prix de milliers de morts, de dizaines de milliers de blessés, de destructions terribles. Les Kurdes ont fait infiniment plus de travail que toutes les polices dites « antiterroristes » du monde. Parmi les batailles les plus mémorables, la Bataille de Kobané terminée en 2015, et la bataille de Raqqa en 2017, durant laquelle Daesh a perdu sa capitale.

3 – Le Rojava est d’abord une expérience politique et sociale unique.

Les Kurdes y ont lancé une révolution incroyable basée sur le « confédéralisme démocratique ». Un programme égalitaire, anticapitaliste, féministe et écologique ambitieux. Le tout en pleine zone de conflit, dans des conditions très difficiles. Au Rojava, c’est un système différent qui s’expérimente chaque jour, basé sur le partage et le respect, un système en dehors des logiques autoritaires et libérales qui règnent partout sur la planète.

4 – Les occidentaux ont soutenu les Kurdes du Rojava tant qu’ils servaient de bouclier face à Daesh.

A présent, ils font le choix d’abandonner ce territoire. Trump a décidé il y a trois jours de quitter la zone, laissant les Kurdes seuls face à l’armée Turque qui n’attendait que cela pour les attaquer.

Dès hier, l’assaut était donné par la Turquie.

Une des armées les plus puissantes du monde contre un territoire quasiment sans armes ni moyens.

David contre Goliath.

Avec un cynisme infini, l’opération est baptisée « source de paix ». Les premiers bombardements sur les villes du Rojava ont déjà eu lieu.

Des civils, dont des enfants, ont été tués. Profitant de la confusion, des groupes djihadistes appuyés par la Turquie se recréent.

Mais le pire est à prévoir.

5- Hier, la France a « condamné » l’attaque.

Mais elle ne fait rien de concret pour empêcher le massacre. En réalité, ce sont même les entreprises françaises qui équipent l’armée turque : la France est complice de cette attaque infâme. Il faut donc, en France, dénoncer les entreprises qui vendent la mort, et forcer les dirigeants à intervenir.

Allons nous laisser le Rovava et ses habitants se faire massacrer sans réagir ?

Allons nous laisser une expérience révolutionnaire unique au monde anéantie sous les bombes ?

Partout, montrons notre solidarité avec le Rojava et ses habitants !

Solidarité internationale !


“Déclaration de la Commune Internationaliste du Rojava

Jour X – Le moment est venu –

La guerre a commencé !


Nous appelons à mobilisation, à défendre le Rojava

Il y a quelques heures, l’État fasciste turc a commencé son opération d’occupation sur les territoires libérés du nord-est de la Syrie.

Des avions de guerre turcs attaquent les villes et villages de Serekaniye et Gire Spi. Qamishlo, Derik et beaucoup d’autres endroits le long de la frontière sont sous le feu de l’artillerie lourde. Les forces d’autodéfense de la Fédération démocratique du Nord-Est de la Syrie réagissent avec sévérité aux attaques des hordes de fascistes, des centaines de milliers de combattants et la population civile à leurs côtés sont prêts à combattre jusqu’au bout.

La situation est claire, nous appelons à une résistance mondiale.

Les forces impérialistes ont décidé de déclarer la guerre. Les troupes sur le terrain agitent les drapeaux de la Turquie et de l’État islamique, mais la décision a été prise non seulement à Ankara mais aussi dans les palais de Washington, Moscou, Paris et Berlin.

Depuis le début, la Révolution du Rojava a été une révolution internationaliste.

Une révolution pour libérer non seulement la population kurde en Syrie, mais aussi le Moyen-Orient des siècles de colonialisme, d’oppression et de dictature.

Et c’est une révolution internationaliste, parce que beaucoup d’internationalistes ont rejoint cette révolution, en première ligne contre l’État islamique et le fascisme turc, nous avons aidé dans les hôpitaux, planté des arbres et travaillé pour construire une société démocratique et écologique, basée sur la libération des femmes.

Et de nombreux révolutionnaires se sont joint.es à la lutte dans le monde entier, parce que la révolution en Syrie nous a montré à tous qu’un autre monde n’est pas seulement théoriquement possible, mais qu’il est en train de se construire dans la vie quotidienne.

Aujourd’hui, le moment est venu de montrer ce que nous avons construit au cours des dernières années en termes de camaraderie et d’internationalisme à travers le monde.

Aujourd’hui, le moment est venu de remettre l’internationalisme en pratique en défendant la révolution, et à travers elle, nous défendrons nos espoirs, nos souhaits et nos rêves.

Même si nous nous opposons à la deuxième plus grande armée de l’OTAN, avec des milliers de gangs islamistes comme chair à canon, nous savons que derrière cette révolution se cachent des millions de révolutionnaires, ami.es, sœurs et frères.

Et avec elles et eux tous, avec vous tous, nous augmenterons notre protestation politique au niveau de la résistance politique, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’exportations d’armes vers la Turquie, jusqu’à ce que le régime fasciste turc soit vaincu.”


Retrouvez La première attaque Turque ici :

Depuis plusieurs jours, la puissante armée Turque attaque le canton d'Efrin, à l'ouest du Rojava. Alors que les Kurdes…

Posted by Nantes Révoltée on Monday, 29 January 2018
25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 97 vues
adipiscing quis, consequat. venenatis lectus neque. sit venenatis, risus id, Curabitur