Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

LE PEN ET MACRON : ENSEMBLE POUR RÉPRIMER LES GILETS JAUNES

janvier 25, 2019

L’extrême droite et le gouvernement votent main dans la main la loi dite « anti-casseurs »

Marine Le Pen, a annoncé mercredi 22 janvier que son camp allait voter la loi « anti-casseurs » préparée par le gouvernement. Il s’agit d’une des lois les plus autoritaires jamais adoptées sous la Vème République. Alors que des milliers de personnes ont déjà été arrêtées, poursuivies, emprisonnées pour lors des dernières manifestations, le gouvernement compte créer des fichiers pour interdire des centaines de personnes de manifester. Une attaque inédite contre les droits les plus élémentaires. Le Pen approuve.

Cette proposition vient du député de droite dure Retailleau, proche de Fillon. Pour écraser la révolte des Gilets Jaunes, le gouvernement Macron est donc en train de faire passer cette loi en urgence, avec le soutien de l’extrême droite.

Depuis deux mois, Marine Le Pen fait semblant de défendre le vaste mouvement social en cours, alors qu’elle soutient depuis toujours les policiers qui massacrent les manifestants. D’ailleurs, plus d’un policier sur deux vote pour le Front National : ceux qui nous tirent dessus votent Le Pen.

L’extrême droite a toujours été du côté de l’ordre. Elle a toujours défendu les violences policières, qu’elles s’exercent contre les réfugiés, contre les habitants des quartiers, ou aujourd’hui contre les Gilets Jaunes. Il y a deux ans, lors du mouvement contre la Loi Travail, la famille Le Pen manifestait avec la police pour réclamer encore plus de répression. Quelques mois plus tard, le FN réclamait, lors de défilés de policiers cagoulés et armés sur les Champs Élysées, la « présomption de légitime défense ». Autrement dit, le droit pour les forces de l’ordre de tirer sans jamais être poursuivis. Aujourd’hui, c’est cette « présomption de légitime défense » qui permet aux policiers de tirer en rafale, de mutiler, d’éborgner, de tabasser des milliers de personnes.

Marine Le Pen se félicite à propos de la nouvelle loi du gouvernement en place : « c’est une loi qui va rajouter des possibilités contre les casseurs ». Elle réclame même d’aller encore plus loin, avec une application encore plus sévère des mesures visant à punir les manifestants. Bref : entre les Gilets Jaunes et l’Ordre, Le Pen est du côté de l’Ordre. Du côté de la répression extrême qui frappe la contestation.

Avec la « loi anti-casseurs », l’extrême droite et le gouvernement sont donc main dans la main. Une nouvelle preuve que le FN est l’ennemi absolu des luttes sociales et des libertés. Une preuve aussi que le gouvernement n’est en aucun cas un “barrage” à l’extrême droite, puisqu’il applique directement ses idées.

Macron et Le Pen sont du même côté de la barricade. C’est à dire contre tous ceux qui luttent pour la justice.


Source : https://www.challenges.fr/top-news/marine-le-pen-votera-la-loi-anti-casseurs_638363

25k
fb-share-icon154695
26k
lectus mi, neque. quis sem, suscipit Lorem elit. consequat. risus ut