Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🌡️ LE DÉSASTRE EST DÉJĂ€ LĂ€ : TOUR D’HORIZON

juillet 2, 2021

➡ Amérique du Nord :

La cĂ´te ouest coincĂ©e sous un « dĂ´me de chaleur ». Des records caniculaires inĂ©dits et historiques font la une des journaux internationaux. La cĂ´te ouest des États-Unis et du Canada font face Ă  des tempĂ©ratures dantesques depuis plusieurs jours. A Portland, le 28 juin, le mercure affichait 44,6°C. Des centres de « rafraĂ®chissement » ont Ă©tĂ© mis Ă  disposition des habitants contraints de se rĂ©fugier dans des centres commerciaux climatisĂ©s. Au Canada, le bitume et les gaines Ă©lectriques fondent. Plusieurs centaines de personnes sont dĂ©cĂ©dĂ©es de « mort subite ». Particulièrement les personnes âgĂ©es vulnĂ©rables Ă  ces conditions climatiques. La ville de Lytton en Colombie Britannique Ă©tait au cĹ“ur de l’actualitĂ©. Après avoir atteint des niveaux de chaleur inĂ©galĂ©s avoisinant les 50° depuis le dĂ©but de la semaine, des feux de forĂŞt gigantesques se sont dĂ©clarĂ©s. AcculĂ©es par les incendies, les autoritĂ©s de la ville ont dĂ» la faire Ă©vacuer. On apprenait aujourd’hui que Lytton s’Ă©tait embrasĂ©e comme une allumette, la ville est ravagĂ©e Ă  90 % par les flammes.

➡ Russie :

Episode caniculaire et pluies diluviennes. Le cercle polaire Ă©touffe. Les images du satellite du programme europĂ©en Copernicus sont alarmantes. En SibĂ©rie, le 20 Juin, les relevĂ©s mĂ©tĂ©orologiques faisaient Ă©tat de tempĂ©ratures anormalement Ă©levĂ©es. 37°C Ă  Saskylah, 43°C Ă  Govorovo et jusqu’Ă  48°C près de Verkhojansk. Du jamais vu depuis 1936. La rĂ©gion sibĂ©rienne est rĂ©gulièrement le théâtre de « feux zombies » : des feux qui couvent l’hiver et rĂ©apparaissent l’Ă©tĂ© en raison des fortes chaleurs. A Moscou, après un mois de juin particulièrement chaud avec un pic de chaleur Ă  34°C, des pluies diluviennes et des vents violents se sont abattus sur la capitale russe. Les moscovites ont Ă©tĂ© submergĂ©s par des torrents de pluies. Les stations de mĂ©tro ont du ĂŞtre bouclĂ©es. Un incendie s’est dĂ©clarĂ© dans une centrale Ă©lectrique Ă  cause de la foudre. Les dĂ©gâts sont considĂ©rables d’après un reporter sur place. Sur les rĂ©seaux sociaux, il raconte : « les infrastructures de Moscou ne sont pas en mesure de supporter les plus de 50 millimètres de pluie qui sont tombĂ©s sur la ville aujourd’hui ».

➡ Madagascar :

Famine climatique. La sĂ©cheresse qui sĂ©vit depuis plusieurs annĂ©es sur l’île de Madagascar est en train de crĂ©er une situation dramatique. Une sĂ©cheresse crĂ©e par le rĂ©chauffement climatique. 1 million de personnes souffrent de stress alimentaire. Au Sud du pays, 14000 malgaches sont dans une situation de famine. En trois ans, il n’y a eu aucune prĂ©cipitations dans la rĂ©gion, pas une seule goutte de pluie. Dans ce pays pauvre oĂą la majoritĂ© des personnes dĂ©pendent de l’agriculture pour survivre, le manque d’eau est une vĂ©ritable catastrophe.

➡ France :

Les Vosges et la Haute-SaĂ´ne engloutis sous un orage de grĂŞle. Le 29 juin l’Est de la France a Ă©tĂ© frappĂ© par un phĂ©nomène orageux d’une rare violence. Plus de 80 centimètres de grĂŞlons se sont accumulĂ©s dans certaines villes provoquant par endroit des inondations. Une ligne Ă©lectrique et des routes ont Ă©tĂ© endommagĂ©es et plusieurs rĂ©coltes ont Ă©tĂ© dĂ©truites. Le climatologue Robert Vautard, invitĂ© sur France Info disait dĂ©jĂ  en juin 2019 : « les conditions mĂ©tĂ©o qui amènent Ă  ces phĂ©nomènes orageux en gĂ©nĂ©ral sont amenĂ©es Ă  se rĂ©pĂ©ter, surtout avec l’augmentation des tempĂ©ratures qui permet d’avoir plus de vapeur d’eau dans l’atmosphère et plus de prĂ©cipitations par consĂ©quence. Les phĂ©nomènes violents arrivent dĂ©jĂ  plus souvent ».

➡ Le rapport du GIEC:

Le dernier rapport des experts sur le climat nous annonce un futur cataclysmique. Un rĂ©chauffement global de +2°C constituerait un point de non-retour pour la fonte des calottes glaciaires de l’Antarctique de l’ouest et du GroĂ«nland. Cette fonte provoquerait Ă  elle seule une hausse du niveau de la mer de 13 mètres, avec des consĂ©quences effroyables. Une vingtaine de mĂ©galopoles sont directement menacĂ©es par la montĂ©e des eaux dont New-York, Miami, Calcutta, Rio de Janeiro, Abidjan, Osaka ou encore Bangkok. Un tel scĂ©nario entraĂ®nerait d’importants dĂ©placements de populations.

➡ En 10 ans, une baisse de la production des principales cultures:

D’ici les annĂ©es 2050, 80 millions de personnes supplĂ©mentaires pourraient souffrir de la faim dans le monde. Le rĂ©chauffement climatique aurait aussi un fort impact sur les inĂ©galitĂ©s. La multiplication des catastrophes qu’il engendre pourraient priver plusieurs millions de familles de leurs moyens de subsistance. Avec une augmentation de la tempĂ©rature de +2°C, plus de 130 millions personnes Ă  travers le monde risquent de basculer dans un Ă©tat de pauvretĂ© extrĂŞme. Ce chiffre se rajouterait aux 730 millions d’ĂŞtres humains vivant dĂ©jĂ  dans des conditions de vies misĂ©rables, victimes du capitalisme mortifère. Enfin, comme nous le montre la triste actualitĂ© de ces derniers jours, les scientifiques prĂ©voient que 420 millions d’habitants de la planète pourraient ĂŞtre menacĂ©s par des Ă©pisodes caniculaires. D’ici 2030, une personne sur deux manquera d’eau. 17 pays seront en Ă©tat de stress hydrique et le rapport annonce que la banque mondiale a estimĂ© Ă  plus de 140 millions le nombre de rĂ©fugiĂ©s climatiques dans les prochaines annĂ©es.