Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

EN FRANCE : LE GOUVERNEMENT DISTRIBUE PLUS D’AMENDES QUE DE MASQUES ET DE TESTS

avril 1, 2020
L’image contient peut-être : une personne ou plus, mème et texte

Plus de 350 000 contraventions en 15 jours

Les autorités annoncent le chiffre fièrement, comme un exploit. Ce mercredi 1er avril, 359 000 amendes avaient été distribuées en France dans le cadre du confinement parmi près de 6 millions de contrôles. Une moyenne d’environ 23 000 amendes par jour. Par exemple, 22 574 amendes exactement rien que dimanche dernier. On peut estimer qu’au 1er avril, environ 300 000 amendes ont été distribuées. Parmi elles, les cas absurdes, arbitraires, agressifs sont très nombreux :

• Plusieurs amendes à des SDF dans plusieurs villes alors qu’ils n’ont nul part où se confiner

• 4 amendes sur des personnes qui se rendaient à un enterrement dans la ville de Falaise en Normandie

• De nombreuses amendes données à des personnels de santé, qui sortaient ou se rendaient au travail

• Une amende devant un supermarché, pour une personne qui avait acheté des paquets de gâteaux car « ce ne sont pas des produits de première nécessité »

• Une grande partie des amendes en banlieue, où le confinement en HLM est encore plus dur, et où les contrôles sont assortis de violences. Une jeune femme de 19 ans est même brutalisée et tasée pour pas avoir pu montrer d’attestation en sortant faire ses courses !!

• Une amende contre un cycliste nantais qui allait chez son médecin muni de son attestation. Argument : « Les déplacements dérogatoires doivent se faire à pied ou en voiture »

• Une amende contre un patient au RSA se rendant chez sa psychiatre, pour avoir «mal rempli» son attestation

• Une amende à un jeune homme qui allait acheter des protections hygiéniques pour sa compagne, une autre contre.une femme qui avait besoin d’un test de grossesse

• Un homme amenant son enfant malade chez le pédiatre avec un membre de sa famille : il est « inutile» d’être deux pour porter la poussette.

• Un agent d’entretien verbalisé devant une laverie automatique, malgré son attestation, alors qu’il n’a pas de machine à laver chez lui.

• Plusieurs infirmiers non-blancs contrôlés, avec des insultes racistes et des sanctions injustifiées

• Une jeune femme verbalisée au Pouliguen pour être allée nourrir ses chevaux à 500m de chez elle.

• Plusieurs amendes très lourdes et peines de prison pour « récidive », des gens envoyés.en comparution immédiate alors même que le procureur de Paris refuse d’ouvrir des enquêtes sur les plaintes des médecins visant la gestion de la crise par le gouvernement.

Si le système de santé français est à l’agonie, le système sécuritaire semble lui, parfaitement fonctionner. Comme dans tous les autres domaines, la France choisit de régler un problème sanitaire par la répression policière.

Cette explosion des contraventions est l’occasion pour les forces de l’ordre de tous les abus de pouvoir, jusqu’à vérifier ce que l’on achète, le contenu de nos repas, la moindre sortie en banlieue.

En cas de récidive, l’amende augmente à 200€. Une somme violente, pour une personne au RSA, ou qui vit avec le SMIC. Pendant que certains riches se déplacent tranquillement, et qu’on force des millions de travailleurs à aller au turbin, les sanctions les plus absurdes pleuvent sur la population.

350 000 amendes à 135 € l’unité, cela fait 47 250 000‬ €. Ces dizaines de millions d’euros iront-ils financer les soins et l’hôpital public ? Serviront-ils a payer les masques qui font si cruellement défaut ? Ou vont-ils directement financer les hélicoptères, drones, et autres moyens de surveillance de la population ?

Quoiqu’il en soit, la France est peut-être le seul pays au monde qui distribue plus d’amendes que de masques et de tests de dépistage du Coronavirus.


25k
fb-share-icon154695
26k
commodo quis, Nullam venenatis vel, ante. mattis dolor. felis sem, luctus