Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

DISSOLUTION POUR NANTES RÉVOLTÉE, PROTECTION POUR LES FASCISTES ?

janvier 26, 2022

Il y a quelque chose de pourri au royaume de France


➡️ Il est près de 17h, le 31 juillet 2021 à Nantes. Lors d’une manifestation contre le Pass Sanitaire, une bande d’une quarantaine d’individus charge le cortège avec des matraques métalliques, des poutres, des ceinturons. Les attaquants sont des néo-nazis. Il s’agit d’un commando d’extrême droite armé, mené par le Numéro 2 du Rassemblement National à Nantes. Sur cette photo, 6 hommes passent à tabac une personne au sol. Il y a deux matraques télescopiques en fer, une ceinture avec une boucle métallique, une poutre et des paires de poings. Et Wilfried Van Liempd, leader du RN. L’attaque, intégralement filmée, fait plusieurs blessés, sous les yeux de la police qui laisse faire. Les forces de l’ordre gazeront une fois le commando d’extrême droite parti.

➡️ C’était il y a 6 mois. Aucun attaquant fasciste n’a jamais été inquiété. Pire, le Rassemblement National a justifié les faits, et le chef du commando a même pu revendiqué son «action» dans les colonnes de la presse locale. Un commando néo-nazi, armé, dont les auteurs sont identifiés, et dont les actes sont assumés par un parti d’extrême droite : impunité totale. Zéro condamnation, zéro dissolution. Les élus restent muet. Personne n’a demandé à la droite et au RN de se «désolidariser» de ces actes. Darmanin n’a rien dit. Les médias n’en ont quasiment pas parlé. L’attaquant est aujourd’hui responsable au sein du parti de Zemmour.

➡️ 6 mois plus tard, c’est Nantes Révoltée, média indépendant qui couvre les mobilisations pour la justice et l’égalité qui est visé par une dissolution, parce que nous aurions relayé des appels à manifester contre l’extrême droite. L’État français écrase avec une férocité inouïes celles et ceux qui luttent, écologistes, Gilets Jaunes, syndicalistes, féministes ou antifascistes, et couvre les violences d’extrême droite. Les groupuscules identitaires et néofascistes agressent chaque semaine dans une indifférence et une impunité totale. Et celles et ceux qui résistent sont réprimés. Le macronisme est une autoroute vers le fascisme.

RSS
News Letter
Instagram
0