Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🎙️DARMANIN TENTE DE RÉCUPÉRER LE CHANTEUR ANARCHISTE ET ANTI-FLICS BRASSENS

octobre 23, 2021

Le pouvoir ose tout, y compris rĂ©cupĂ©rer des cĂ©lĂ©britĂ©s dĂ©cĂ©dĂ©es, qu’il aurait rĂ©primĂ© si elles Ă©taient vivantes. Le ministre de l’IntĂ©rieur d’extrĂŞme droite, GĂ©rald Darmanin, s’est amusĂ© Ă  tweeter les paroles d’une chanson de Georges Brassens : « Le r’prĂ©sentant d’la loi vint, d’un pas dĂ©bonnaire. SitĂ´t qu’il m’aperçut il s’Ă©cria : ‘Tonnerre ! On est en plein hiver et si vous vous geliez !’ » Problème : Brassens Ă©tait un chanteur connu pour sa haine des uniformes et pour ses idĂ©es anarchistes.

On connaĂ®t la cĂ©lèbre chanson « HĂ©catombe », dans laquelle Brassens se rĂ©jouit du passage Ă  tabac de policiers : « Dès qu’il s’agit d’rosser les cognes, Tout l’monde se rĂ©concilie […] en voyant ces braves pandores ĂŞtre Ă  deux doigts de succomber, moi, j’bichais, car je les adore, Sous la forme de macchabĂ©es ».

Brassens a aussi publiĂ© des articles d’une rare violence contre la police lorsqu’il Ă©crivait pour le journal anarchiste Le Libertaire :

« Nul ne saurait décemment tenir rigueur à des gendarmes de leur tendance à vouloir vivre en bonne intelligence avec la bêtise », 1946.

« Un flic n’est qu’un flic, si abject soit-il… Et nous n’ignorons pas qu’en dĂ©pit de son trĂ©pas des milliers d’autres flics continuent malheureusement Ă  vivre et Ă  empuantir le pauvre monde », 1946.

« Au plus fort de l’Ă©meute, deux membres du gouvernement passèrent leurs tĂŞtes de porc Ă  la fenĂŞtre de la PrĂ©sidence et exhortèrent les vaillants rĂ©voltĂ©s Ă  se pacifier et Ă  se laisser exterminer par la racaille policière », 1946.

Des mots doux seraient aujourd’hui dĂ©noncĂ©s en boucle sur Cnews et par les syndicats policiers, et vaudraient certainement au chanteur une plainte du gouvernement. A l’Ă©poque, Brassens militait Ă  la FĂ©dĂ©ration Anarchiste. Autre chose que l’Action Française de Darmanin !