Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🔧 COLÈRE OUVRIÈRE AU PAYS BASQUE

janvier 5, 2021
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image

Comme dit le proverbe, “qui sème la misère récolte la colère”. Un ancien employé de l’usine Mercedes Benz de Vitoria, au pays Basque espagnol, a décidé de répondre à sa manière à son licenciement. Dans la nuit du 30 décembre, cet homme de 38 ans est allé chercher un bulldozer dans le chantier voisin pour détruire une cinquantaine d’utilitaires flambant neufs dans l’enceinte de son ancien lieu de travail. Une sorte de jeu de Lego qui consiste à empiler des Vito. Le préjudice est estimé entre 2 et 5 millions d’euros.

Il aurait même tenté de rallier la chaîne de production pour la mettre à l’arrêt. Avant la fin de l’année, la direction de l’entreprise a annoncé des suppressions d’emplois au sein de l’usine qui fonctionne depuis 1954. Au départ, 500 travailleurs intérimaires étaient concernés. Au printemps, de nouveaux licenciements pourraient viser des employés permanents.

Les sabotages ont toujours été un mode de protestation du monde du travail, quand les patrons ne veulent rien entendre. Le mépris des exploités ne dure jamais indéfiniment.

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 914 vues