Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🔪CHRONIQUE DE LA GUERRE SOCIALE

novembre 21, 2021

– Les pauvres ont faim, les riches s’engraissent –

Jeudi 18 novembre, le secours catholique publiait son rapport statistique annuel sur la pauvreté en France. Un rapport alarmant : le chiffre de la population en précarité alimentaire a explosé en 10 ans, “du jamais vu en période de paix“. Ils étaient 2,6 millions en 2009. Aujourd’hui 7 millions de personnes ont eu recours à l’aide alimentaire sur l’année 2020. 57% d’entre-elles y allaient pour la première fois de leur vie. 27% déclarent ne pas manger régulièrement pendant au moins une journée complète. D’autres retournaient à la soupe populaire plusieurs années après y avoir recouru, révélateur d’une crise sanitaire aux conséquences dramatiques. Sans surprise la pandémie a fragilisé d’avantages les plus précaires, étudiants, retraités, indépendants, chômeurs et exilés sont les plus touchés.

Dans le même temps, les entreprises du CAC 40 ne se sont jamais aussi bien portées. Elles ont même engrangé des bénéfices records. L’indice boursier a augmenté de 27% depuis le mois de janvier. L’industrie du luxe est en pôle position. Les groupes LVMH, l’Oréal et Hermès ont maximisé leurs profits durant la crise sanitaire. Cette année environ 55 milliards d’euros de dividendes seront distribués. Un chiffre indécent en augmentation de 42% à par rapport à 2020. Les ultra-riches ne connaissent pas la crise. Au contraire, ils s’enrichissent alors que des millions de personnes n’arrivent plus à se nourrir correctement. Pendant qu’une part toujours plus importante de la population sombre dans la misère, la classe dominante, planqué dans leurs salons de velours, se gave en toute tranquillité sans que cela ne suscite de réel réaction. Bernard Arnault et consorts s’en sortent même très bien. Mais jusqu’à quand ?

25k
fb-share-icon184932
27k
Cette article a 26 vues