Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

CHIENS DE GARDE XXL

avril 27, 2020

Quand un média justifie l’injustifiable : cas d’école

Il y a trois jours, une vidéo accablante, d’une bande de policiers tabassant à coup de muselière un homme immobilisé au sol et saignant abondamment circulait sur internet. La scène avait lieu à Toulouse.

Hier, « France 3 Occitanie » expliquait tranquillement que « sortie de son contexte », cette vidéo « peut choquer ».

Selon cette chaîne de service public, les policiers n’avaient pas de Taser sur eux : ils auraient donc frappé cet homme avec la muselière de leur chien. Toujours selon France 3 Occitanie, la victime serait un malade psychiatrique, ce qui justifierait son tabassage. Par une incroyable inversion du réel, ces journalistes arrivent donc à légitimer des violences plutôt que des soins.

Dans cet article, les seules sources sont évidemment les éléments de langage des syndicats de forces de l’ordre. Ni la victime, ni ceux qui ont filmé les images n’existent.

Du journalisme policier à l’état pur.

On évoque beaucoup Orwell pour décrire la période actuelle, survolée de drones et envahie par un contrôle omniprésent. On oublie souvent une autre dimension : la torsion du réel. Même face à l’injustifiable, les canaux du pouvoirs vident les mots de leur sens, et transforment les évidences, tentent de faire accepter l’horreur.


25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 48 vues
felis sem, luctus lectus eget id elit. ut id,