Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

CE SAMEDI : TOUTES ET TOUS DANS LA RUE ! *QUELQUES CONSEILS*

septembre 13, 2019

12H Place Mellinet

Avant la grande manifestation nationale prévue à Nantes demain, samedi 14, les autorités multiplient les provocations les plus insensées :

  • • D’un côté, le préfet de Nantes, Claude d’Harcourt, est sur la sellette pour ses innombrables exactions, a décidé d’interdire tout le centre-ville de manifestation. Il ne laisse qu’une seule rue autorisée. Une rue ! Située loin du périmètre annoncé par les manifestants. Autant dire qu’il cherche délibérément à faire monter les tensions.
  • • De l’autre, le rapport de l’Inspection Générale des Administrations vient d’être dévoilé concernant la mort de Steve. Le préfet est protégé malgré son attitude accablante. Le commissaire Chassaing, ultra violent, qui a lancé la charge ce soir là, est « muté » et privé temporairement de maintien de l’ordre. Le rapport écrit, sans blague, que « la première responsabilité revient aux personnes qui ont refusé de couper la musique, les policiers étaient en état de légitime défense ». Infâme.

Quelques conseils avant cette grande manifestation populaire et déterminée :

1 – La Place Mellinet n’est pas dans la zone interdite. Située à l’ouest du centre-ville, c’est une grande place circulaire, avec de l’herbe pour que tout le monde puisse s’installer. Des repas y seront distribués à midi, il y aura de la musique et des animations. La meilleure solution est de se retrouver toutes et tous à midi Place Mellinet, pour un départ en musique. Soyez à l’heure ! Le rendez-vous suivant est à 14H Place Delorme, située en zone rouge par le préfet.

2 – Un déploiement énorme de forces de l’ordre. Les autorités ont fait des communiqués très anxiogènes, inventant de prétendus individus « extrêmement violents » qui se joindraient à la manif. N’oublions pas que les individus violents dans les manifs sont en uniforme. On peut s’attendre à un dispositif comparable à celui déployé le 3 aout dernier, pour la grande marche contre les violences policières. Environ 1000 forces de l’ordre. Une image assez terrible du régime en place. Pas de panique, la police ne peut rien faire contre une foule unie et solidaire. Mais soyez vigilants : déplacez vous en binôme, verrouillez vos téléphones, ne transportez pas de matériel qui pourrait vous valoir une arrestation, ayez le nom d’un avocat en tête. Et en cas d’interpellation : « rien à déclarer ».

3 – Soyez discrets. Parmi les coups vicieux prévus demain, les autorités ont placé des « caméras spéciales », extrêmement précises, dans le secteurs du CHU. Il y en a sans doute d’autres ailleurs. Il y aura sans doute aussi des balances, policiers en civil et autres mouchards. Faites attention à qui vous parlez.

4 –Protégez vous. Comme à Hong Kong, les parapluies sont vos meilleurs amis contre les agressions de la météo. Protégez vos yeux, vos têtes, et soyez toujours avec des gens de confiance. La peur est votre pire ennemie : soyez solidaires du reste de la manif. La répression est toujours pire sur des gens éparpillés.

Ne cédons pas à la peur, l’avenir est à nous ! Rendez-vous à 12H Place Mellinet, nombreux, solidaires, courageux, joyeux, et déterminés !

Le communiqué des organisateurs :

« Il se dit que, depuis l’affaire Steve, le préfet Claude d’Harcourt responsable de la charge meurtrière du 21 juin à Nantes, est ‘sur la sellette’. Même au sein du gouvernement, tout le monde s’accorde pour reconnaître qu’il est dangereux. Pourtant, il se permet encore des provocations irresponsables : en effet, pour la grande manifestation de rentrée prévue ce samedi à Nantes, il décide de n'”autoriser” qu’un seul et unique axe au défilé : le cours des 50 otages. Une seule rue. Éloignée des lieux de rdv annoncés. Autant dire qu’il interdit de fait le défilé et la manifestation. Il va de soi que PERSONNE ne cèdera aux provocations de ce préfet illégitime.

Plus que jamais, nous appelons à venir à 12h PLACE MELLINET (qui n’est PAS dans le centre ville interdit !) pour un pique nique festif, suivi de la manifestation, prévue depuis des semaines, à 14h PLACE DELORME.

Conserver un droit aussi basique que celui de manifester devient un vrai combat. Collectivement, soyons intelligents. Toutes et tous à l’heure aux points de rendez-vous !

NB : vos inquiétudes concernent d’éventuelles amendes pour “participation à manifestation interdite” sont compréhensibles, mais elles ne correspondent pas à la légalité stricte. En effet, les zones interdites pour le défilé ne le sont PAS à la circulation, notamment des piétons. En d’autres termes, la police n’a aucun moyen de prouver que vous ètes à un endroit spécifiquement pour la manifestation, si tant est que vous ne le déclarez pas. Si la place Delorme est interdite en tant que lieu de rdv pour la manifestation, elle est cependant autorisée à la circulation. Ainsi, le seul fait de se faire contrôler place Delorme n’est PAS passible d’une amende (sauf si vous dites explicitement que vous vous rendez à Delorme pour la manif…) »

25k
fb-share-icon171262
27k
Cette article a 148 vues
Phasellus felis tempus dapibus vel, consequat. Aliquam Lorem elit. fringilla Donec sem,