Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

ARGENTEUIL : AFFRONTEMENTS SUITE A LA MORT SUSPECTE D’UN JEUNE HOMME

mai 18, 2020

Hier, un jeune de 18 ans nommé Sabri a été retrouvé mort devant une flaque de sang, près des restes de sa moto dans un quartier d’Argenteuil, en banlieue parisienne. Une mort suspecte, une voiture de la BAC a été aperçue aux abords du drame. Ce décès intervient dans un contexte de grande tension dans les quartiers, qui subissent de nombreuses violences policières ces dernières semaines. Explications de la journaliste Sihame Assbague :

« Un nouveau mort. À Argenteuil, cette fois. Et à nouveau, la police mise en cause. Sur les lieux du drame qui a coûté la vie à Sabri, 18 ans, voisins et proches rejouent la scène. Ils sont nombreux à pointer du doigt une voiture de la BAC qui était à proximité au moment des faits.

Que s’est-il passé à Argenteuil dans la nuit du 16 au 17 mai ? Sabri était avec des amis. Il rentrait déposer sa motocross chez l’un d’eux, dans une zone pavillonnaire d’Argenteuil. Lui était donc à moto & les autres en voiture. Ils se suivaient.

Ils le retrouveront quelques minutes plus tard, après que le drame ait eu lieu. D’après la version officielle, Sabri aurait perdu le contrôle de sa moto, aurait percuté 2 voitures garées, puis se serait encastré sur le poteau. Mais personne ne croit à cette version, ni les amis qui le suivaient ni les habitants de la zone pavillonnaire auxquels j’ai parlé.

Si de nombreux habitants remettent en cause la version officielle, c’est :

  • • D’une part que rien ne peut expliquer pourquoi Sabri serait monté par lui-même sur le trottoir sans que quelque chose l’y pousse
  • • D’autre part, qu’une voiture de la BAC était là au moment des faits.

D’après ses amis, Sabri maîtrisait parfaitement sa moto. C’était un « artiste ». Ils ne croient pas à la thèse d’un accident fortuit, sur une si petite route en plus. Tous se demandent quel rôle a joué la voiture de la BAC qui arrivait en sens inverse au moment où Sabri roulait.

Plusieurs questions restent donc en suspens. Sur place, beaucoup d’émotion & de la colère. Sabri était très apprécié. Tous parlent d’un jeune homme toujours souriant, le cœur sur la main, un « vaillant au service de sa famille ». Ses proches veulent connaître la vérité. La famille de Sabri pourrait porter plainte dans les jours qui viennent. Ils ont d’ores et déjà saisi deux avocates pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame qui en rappelle malheureusement tant d’autres. »


Images de : Remy Buisine, Taha Bouhafs, Clément Lanot, Charles Baudry

25k
fb-share-icon156695
27k
Cette article a 198 vues
ut consequat. quis, mi, quis justo at dapibus Praesent