Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

7 Mars à Nantes : “Fieres, Déter’ et Révolutionnaires”

mars 8, 2020

– Grosse manifestation féministe déterminée. La police gaze le cortège –

Ce samedi 7 mars, une grande marche nocturne féministe était organisée dans les rues de Nantes. Une manifestation non mixte, déterminée et puissante, avec une grande créativité. Parmi les nombreux visuels, plusieurs banderoles, un grand char en forme de cœur situé à l’avant du cortège accompagné du slogan « visons le cœur du patriarcat », des fumigènes de couleurs … Avant le départ, des discours et des témoignages d’agressions sont lus par plusieurs femmes. Des manifestantes réalisent la performance « un violeur sur ton chemin », une danse et une chanson venue du Chili.

Le cortège, compact, va emprunter la rue des Galeries Lafayette en réalisant un très grand nombre de tags, et des collages d’affiches massif. La mairie et la préfecture sont aussi copieusement redécorées. Une effigie sans tête représentant le symbole de l’autorité et du capitalisme, avec des billets, est accrochée à la balustrade de la préfecture et brûlée sous les acclamations. La manifestation repart, et tente d’emprunter la rue passant derrière le bâtiment pour retourner vers le centre-ville, mais la police bloque le passage.

Une manifestante qui se trouvait à l’avant raconte : « on suivait notre parcours et en tournant, les flics ont bloqué l’accès sans raison et sans aucune discussion évidemment. On a tout fait pour leur demander de nous laisser passer mais ils nous poussaient violemment. Derrière la bac avançait. Ils ont sorti les matraques, ont commencé à nous faire reculer en poussant et donnant des coups. On était pourtant hyper soudées et on lâchait pas mais ils ont gazé donc on a rien pu faire. On ne pouvait passer nulle part. Les policiers nous poussaient alors qu’il y avait l’escalier derrière nous, et n’hésitaient pas à donner des coups. C’était hyper choquant de voir ces flics violenter comme ça une manif de femmes. »

A partir de là, le cortège sera fortement encadré par des dizaines d’hommes armés, façon nasse mobile, comme lors des récentes grosses manifestations nantaises. Le passage est à nouveau bloqué au niveau de la cathédrale. De retour au niveau de Bouffay, les agents courent dans tous les sens, dans un état de nervosité extrême. Le parcours finit à grand renfort de slogans à la croisée des trams, bloquant la circulation, toujours sous haute présence policière. La soirée prendra fin après 22H, au terme d’une longue et puissante manifestation où la voix des femmes aura résonné dans la ville.

Un autre rendez-vous est fixé demain à midi Place Royale, suivi d’une manifestation à 15H.

25k
fb-share-icon154695
26k
accumsan libero. Nullam venenatis odio Aliquam ante.