Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

28 Janvier , Manif des pompiers : Retour sur 2 faits criminels

janvier 28, 2020

Première scène : Une grenade EXPLOSIVE de type GM2L tirée en l’air rebondit sur le casque d’un pompier juste avant d’exploser. A moins d’une seconde près, il mourait sur le coup. Décryptage.

Deuxième scène : Sur cette vidéo, un tir de LBD délibéré, depuis le sol, dans la tempe d’un pompier juché sur le canon à eau, et qui ne représente aucune menace.

Tentative d’homicide ?

Rappel sur la dangerosité des grenades GM2L.

Il y a quelques jours, Castaner rependait sa Fake News en annonçant le vrai faux retrait de la grenade GLIF4. Cette arme mutilante est désormais comme on peut le voir dans la vidéo ci dessus, remplacée par la tout aussi dangereuse GM2L.

Par exemple, à gauche, le scanner et la blessure d’un manifestant par une pièce métallique de GLI F4 sur la ZAD en 2018.

Au centre, la pièce métallique retirée du corps.

A droite, la blessure du journaliste “MTG photographe ce 28 janvier à Paris par une grenade GM2L.

Cela veut donc dire :

• Que les grenades explosives de la police française propulsent des projectiles métalliques de la taille d’une balle pouvant s’enfoncer profondément dans les chairs

• Que la GM2L faussement présentée comme “moins dangereuse” propulse en réalité les mêmes éclats que la GLI F4

25k
fb-share-icon154695
26k
consequat. ante. ipsum mattis ut Praesent ut porta.