Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

?️ DÉSASTRE ÉCOLOGIQUE EN AMAZONIE

février 1, 2022

Une marée noire en pleine Amazonie. En Equateur, un pipeline a laissé s’échapper une énorme fuite de pétrole dans une réserve naturelle d’Amazonie traversée par plusieurs rivières. La faune, la flore, et des milliers d’autochtones sont touché par de désastre écologique.

Un glissement de terrain a percé un pipeleine, provoquant un geyser ininterrompu de pétrole. Les images sont effroyables : des rivières noires dévorent la forêt et remplacent les cours d’eau. La réserve naturelle de Cayambe-Coca abrite une centaine d’espèces de mammifères – tapirs, cougars, ours, condors – et près de 400 espèces d’oiseaux mais aussi une rivière majeure de la région appelée Coca, qui approvisionne en eau de nombreuses personnes.

La catastrophe a eu lieu le 28 janvier. Pourtant, la firme qui exploite le pipeline – l’ Oleoducto de Crudos Pesados – et le gouvernement sont toujours incapables de chiffrer l’ampleur des dégâts ni la quantité de pétrole qui s’est échappée.

En mai 2020, un glissement de terrain avait déjà endommagé d’autres oléoducs dans cette région, et l’équivalent de 15 000 barils s’était déversé dans trois rivières. C’est donc la deuxième fois en deux ans que les êtres vivants qui peuplent cette zone sont empoisonnés par l’industrie pétrolière.

Le capitalisme, c’est le désastre quotidien.