Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

đźš’ Ă€ PROPOS DU DÉCHAĂŽNEMENT MÉDIATIQUE SUR «L’AGRESSION D’UN POMPIER»

mai 3, 2022

Propagande et indignation à géométrie variable


Dimanche 1er Mai Ă  Paris. Des dizaines de milliers de personnes manifestent. La police lance des charges et des lacrymogènes. Il y a quelques feux. Dans ce contexte de grande tension, des sapeurs pompiers de Paris, militaires, interviennent avec la police pour Ă©teindre une barricade. Une manifestante Ă©quipĂ©e de matĂ©riel mĂ©dical s’interpose, donne un coup sur le casque d’un pompier, ce qui ne l’empĂŞche pas d’Ă©teindre les flammes. Pas très malin. Pas gravissime non plus.

ImmĂ©diatement, les images tournent en boucle sur toutes les chaĂ®nes de tĂ©lĂ©. L’Ă©vènement est mis Ă  la Une. Tout ce que la France compte de chroniqueurs de droite et de politiciens vĂ©reux s’indigne, parle d’une «agression», monte l’affaire en Ă©pingle. La manifestante est arrĂŞtĂ©e. En bon laquais, France Inter balance mĂŞme l’identitĂ© de la femme en garde Ă  vue, sa vie privĂ©e – elle est infirmière mise Ă  pied –, ses opinions politiques – en faveur de MĂ©lenchon et contre le Pass Sanitaire –, ses partages sur les rĂ©seaux sociaux… Jamais France Inter n’aura enquĂŞtĂ© aussi efficacement sur les policiers violents, les puissants corrompus, ni pour dĂ©voiler la personnalitĂ© de militants d’extrĂŞme droite ayant commis des agressions. Par exemple la bande de nĂ©o-nazis qui a tuĂ© un rugbyman Ă  Paris pendant la prĂ©sidentielle.

Cette indignation mĂ©diatique inouĂŻe pour «l’agression» d’un pompier de Paris est obscène. Obscène parce que le gouvernement Macron a littĂ©ralement tirĂ© des grenades explosives sur les pompiers durant son quinquennat. Des pompiers ont mĂŞme Ă©tĂ© mutilĂ©s par la police. Tout ces mĂ©dias s’en moquaient, dĂ©tournaient le regard, organisaient l’omerta. Quelques rappels :

➡️ En janvier 2020, la police attaque une manifestation de pompier. Des centaines de grenades lacrymogènes sont tirĂ©es. L’un deux reçoit un tir de LBD en pleine tĂŞte lors d’une manifestation Ă  Paris et s’Ă©croule. Tout est filmĂ© :

https://liberation.fr/checknews/2020/01/28/que-sait-on-de-cette-video-d-un-pompier-se-prenant-un-tir-de-lbd-dans-la-tete_1775786/

➡️ En octobre 2019 des vidéos montrent de nombreuses grenades exploser sur des pompiers qui se replient, il y a de nombreux blessés, quelques images ici :

➡️ Lors de cette manifestation, un pompier blessĂ© par un tir de balle en caoutchouc exprime sa colère contre Macron. Non seulement personne dans la classe politique ne condamne la violence subie – bien plus grave que celle du 1er Mai –, mais c’est le pompier blessĂ© qui est sanctionnĂ© par sa hiĂ©rarchie !

➡️ Toujours lors de cette manifestation de 2019, un pompier de CĂ´te d’Or perd un Ĺ“il, manifestement suite Ă  un tir de grenade de la police. «Mon collègue Ă©tait Ă  cĂ´tĂ© de moi, il a levĂ© la tĂŞte et il a pris un Ă©clat de grenade sur le casque. Il est tombĂ© Ă  terre tout de suite» explique un soldat du feu. ZĂ©ro condamnation nulle part.

Et ce ne sont que quelques exemples. Pour les mĂ©dias, une manifestante qui tente de pousser un pompier est une «agression», mais des violences policières Ă  rĂ©pĂ©tition contre des pompiers qui rĂ©clament des moyens dĂ©cents n’en sont pas. Hypocrite. Pourtant, en l’occurrence, un sapeur pompier qui Ă©teint une barricade avec la police, ça n’est pas ni une opĂ©ration de soin, ni du secours : c’est un militaire qui fait du maintien de l’ordre. Et les seules personnes rĂ©ellement blessĂ©es Ă  Paris ce jour lĂ  ont Ă©tĂ© des manifestants, notamment une femme le crâne ouvert par des coups de matraque.


đź“· Yann Levy

RSS
News Letter
Instagram
0