Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

👩‍⚕️TOUJOURS PLUS LOIN : LE GOUVERNEMENT ORGANISE DE NOUVELLES COUPES POUR LA SANTÉ !

octobre 11, 2020

Le gouvernement Macron, en gestionnaire cynique et manipulateur, donne d’une main et reprend d’une autre. Il y a eu les discours de soutien aux soignants et les applaudissements aux balcons. Puis il y a eu, après le confinement, les cortèges de soignants gazés et chargés par la police. Il y a enfin, aujourd’hui, le projet d’un nouveau tour de vis budgétaire pour les hôpitaux : pas moins de « 900 millions d’euros d’économie » pour les établissements de santé programmés en 2021, dans le « projet de loi de financement la sécurité sociale ».

En pleine crise sanitaire, le gouvernement avait organisé un « Ségur de la santé » : une rallonge budgétaire d’urgence pour les hôpitaux, sur fond de pandémie et de manque terrible de moyens. Un rapide calcul réalisé par l’hebdomadaire Marianne entre les rallonges du Ségur, l’augmentation des charges et le budget annoncé pour 2021 montre qu’en réalité, il y a un creux de 900 millions d’euros qui seront autant d’économies à réaliser l’an prochain pour les établissements de santé. « C’est comme si cette année il y avait deux couloirs séparés […] : un tuyau qui finance les décisions du Ségur, et le tuyau habituel où il faut rogner 1 milliard et qui cette année permet d’annuler les conséquences des augmentations de rémunérations décidées au Ségur. Dit autrement, ce sont les hôpitaux qui vont devoir encore réduire leurs dépenses de fonctionnement pour financer le Ségur » explique Brigitte Dormont, professeure d’économie.

Ces économies prévues pour 2021 s’inscrivent après celles déjà pratiquées depuis des années. Le gouvernement Macron a déjà opéré 2,6 milliards d’euros d’économies dans les hôpitaux en 2018 et 2019. Même chose sous le quinquennat de François Hollande, avec des restrictions de 960 millions d’euros par an en moyenne.

Plusieurs milliards d’économies sur la santé en quelques années, une crise sanitaire majeure, une annonce de moyens immédiatement effacée par de nouvelles restrictions … Résultat, le nombre de lits chute : 7 603 ont été supprimés entre 2017 et 2019. Et combien d’autres dans les années qui viennent ? En Allemagne, où les hôpitaux ont plus de lits et de moyens, de nombreuses vies ont pu être sauvées lors de la pandémie. Face au cynisme du gouvernement Macron, des syndicats de soignants appellent à la grève le 15 octobre.


Source : https://www.marianne.net/…/hopital-apres-le-segur-le…

Cette article a 383 vues
mi, elementum Aliquam risus. libero ante. id justo tempus