Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

🌻 ÉLECTIONS : LE LOCAL D’EELV PRIS POUR CIBLE Ă€ NANTES

avril 12, 2022

Ce lundi, la presse rapporte que le local du parti Europe Écologie les Verts à Nantes «a été retrouvé dégradé ce matin». Selon les journalistes : «le mot “traîtres” a été tracé à la peinture bleue foncée sur la porte vitrée de la permanence. La vitrine a été brisée à l’endroit où était accrochée une affiche électorale. Les bris de verre masquaient le visage du candidat, Yannick Jadot.»

L’identitĂ© des auteurs n’est pas connue. Mais sur les rĂ©seaux sociaux comme dans les conversations entendues, les mots rugueux contre le parti Vert, le soir du premier tour des Ă©lections prĂ©sidentielles, Ă©taient nombreux.

Il faut dire qu’Europe Écologie les Verts aura menĂ© une campagne Ă©tonnante. Le premier geste du candidat Yannick Jadot aura Ă©tĂ© de manifester avec des fascistes, dans un cortège du syndicat policier d’extrĂŞme droite Alliance. C’Ă©tait en mai dernier. Depuis, le parti Ă©cologiste n’aura pas rĂ©ellement menĂ© de campagne. En un an, le candidat n’aura pas vraiment haussĂ© le ton contre l’extrĂŞme droite omniprĂ©sente, ni contre le gouvernement ou le capitalisme qui saccage la planète. Non, le parti Vert a adoptĂ© une stratĂ©gie singulière : s’en prendre, sans relâche et le plus violemment possible au seul candidat capable d’empĂŞcher Marine Le Pen d’ĂŞtre au second tour.

Au terme de cette non-campagne, Yannick Jadot est apparu hilare, sur les Ă©crans de tĂ©lĂ©vision, peu après les rĂ©sultats dimanche soir. Le fait de rĂ©unir pĂ©niblement 4% des voix ne semblait pas le dĂ©ranger. Un second tour opposant, encore une fois, un banquier autoritaire et une fasciste non plus. Yannick Jadot s’est contentĂ© d’appeler Ă  faire bloc derrière Macron, ennemi de l’environnement, et destructeur de luttes Ă©colos.

Plus troublant encore, le candidat annonçait une cagnotte pour «rembourser la campagne» puisque les frais ne seront pas remboursĂ©s. Le site internet Ă©tait dĂ©jĂ  prĂŞt et en ligne alors que les rĂ©sultats venaient de tomber. Le parti savait donc qu’il ferait moins de 5%. Tout ces Ă©lĂ©ments incitent Ă  penser que l’objectif unique de Yannick Jadot Ă©tait de garantir Ă  Macron un second tour confortable. Si tel est le cas, la mission est accomplie.

Ce lundi, la section Europe Écologie les Verts de Nantes, a qui nous devons notamment la superbe carrière de François de Rugy, s’est empressĂ© de porter plainte et de publier un communiquĂ© : «Ces agissements ont vraisemblablement eu lieu pendant la soirĂ©e Ă©lectorale du premier tour de la prĂ©sidentielle. Ils sont d’autant plus condamnables». Et d’ajouter : «L’extrĂŞme-droite fascisante est au second tour et un climat de haine se dĂ©veloppe sans retenue».

L’hypothèse est surprenante : pourquoi «l’extrĂŞme droite fascisante» qui a accĂ©dĂ© au second tour grâce Ă  EELV en voudrait-elle Ă  ses alliĂ©s objectifs ? L’identitĂ© des auteurs reste nĂ©anmoins mystĂ©rieuse. Militant EELV déçu par les dĂ©rives du parti ? ZADiste mĂ©content ? Gilet Jaune en colère ? Simple passant Ă©cĹ“urĂ© ? La question reste ouverte. Les sièges du PCF avaient Ă©galement Ă©tĂ© dĂ©gradĂ©s durant la campagne dans plusieurs villes françaises. Ă€ Nantes comme ailleurs, le ressentiment contre ce qui reste de la gauche plurielle est grande.


Source : https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/nantes-les-locaux-d-eelv-vandalises-1649681722