Nantes Révoltée

Infos sur les luttes environnementales et sociales sur Nantes et dans le monde

DÉNI EN DIRECT : JUSTIFIER L’INJUSTIFIABLE

août 14, 2019

« Peut-être a-t-il donné un coup de pied dans un caillou qui était devant la tête pour lui éviter d’avoir mal ? »
Isabelle Veyrat-Masson, directrice de recherche au CNRS

«Je vous confirme qu’il n’a pas donné un coup de pied. »
Denis Jacob, syndicaliste policier

« Il n’y a pas de violences policières en France ! »
Julien Odoul, Rassemblement National

Vendredi 9 aout, un jeune homme était mis au sol et frappé à coups de poing par un policier en civil. D’autres agents en uniforme surgissaient, l’un d’eux frappait la tête de l’homme au sol à coup de pied. Blessé, il sera placé en garde à vue puis relâché.

A l’heure des réseaux sociaux et des smartphones, de genre d’exaction est souvent filmé, diffusé, partagé. Alors immédiatement, dans les médias officiels, sur les écrans, des « experts », des policiers et des politiciens sont invités pour allumer un contre-feu. Ils se livrent à un exercice vertigineux : le déni en temps réel.

Même face à l’évidence de la violence d’Etat, face à l’injustifiable, les télévisions continuent à abreuver les foyers de mensonges éhontés.

Orwellien.


Lire aussi :

« Il n’y a pas de violences policières en France ! »
Julien Odoul, Rassemblement National

👇🏽 VRAIMENT ! 👇🏽

adipiscing lectus in non id, dolor. commodo ipsum elit. accumsan