Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos du jour sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

CHRONIQUES DU DÉSASTRE

juillet 24, 2019
La catastrophe écologique arrive devant nos yeux.

Hier, la jeune écologiste suédoise Greta Thunberg était invitée par le gouvernement français. Le même qui gaze les militants pour le climat à Paris, et mutile sur les ZAD. Comble de la politique spectacle et de l’hypocrisie. Pendant ce temps, les températures battent des records absolus. C’est l’alerte rouge à la canicule pour 20 millions d’habitants du nord. Des incendies font rage du Portugal à la région parisienne. Panorama du désastre.

FLEUVES A SEC

La Loire est quasiment à sec. Même dans l’estuaire, où le plus grand fleuve de France a le plus de débit, le niveau de la Loire est anormalement bas, dévoilant des banc de vase et des carcasses habituellement immergées. Selon les scientifiques, ce seuil n’a été atteint que trois fois en 150 ans : en 1870, en 1949. Et cette année donc. Et nous ne sommes qu’au mois de juillet. En cause ? L’absence de pluie et des températures caniculaires. Même la régie des eau, qui pompe dans la Loire pour l’eau potable, commence à s’inquiéter, alors que les autorités ont mis en place des restrictions d’eau, et que les pelouses de Nantes, fait rare, sont jaunes et brûlées. En Espagne, le Tage, qui alimente les plus grandes villes du pays, est à sec. A cause de la chaleur, mais aussi des prélèvement pour l’agriculture intensive. Même chose de l’autre côté de l’océan Atlantique : le Rio grande qui sépare le Mexique et les États-Unis, un des plus grands fleuves du continent, risque de s’assécher définitivement. Cette année, il est à sec sur plusieurs dizaines de kilomètres. En Allemagne, l’Elbe aussi perd du débit chaque été. L’an dernier, à plus d’une vingtaine d’endroits du fleuve, des munitions, des mines sous-marines, des grenades et d’autres engins explosifs ont été découverts. La sécheresse a révélé ces vestiges datant de la Seconde Guerre mondiale.

Source :
https://www.cnews.fr/videos/france/2019-07-24/secheresse-la-loire-atteint-son-niveau-le-plus-bas-avec-un-mois-davance

CENTRALES NUCLÉAIRES EN SURCHAUFFE

La canicule frappe aussi l’industrie nucléaire. La centrale de Golfech, à côté de Toulouse, vient d’annoncer l’arrêt de ses deux réacteurs jusqu’à la fin de la vague de chaleur. Hier, la production de deux réacteurs d’une centrale en Isère, le long du Rhône, a aussi du réduire sa production. Les centrales nucléaires produisent énormément de chaleur. Elles doivent être refroidies en permanence pour ne pas exploser, c’est pour cela qu’elles sont implantées le long des fleuves : des quantités considérables d’eau viennent rafraîchir en permanence les réacteurs nucléaires. C’est d’ailleurs pour cela que des traces de substances radioactives se retrouvent parfois dans l’eau des fleuves (voir nos articles ici et ). Avec le réchauffement climatique et l’assèchement des cours d’eau, ce refroidissement des centrales est menacé. Ironie : la pollution par le pétrole réchauffe le climat. Le réchauffement menace le fonctionnement des centrales.

Source :
https://www.lemonde.fr/energies/article/2019/07/22/canicule-edf-doit-mettre-a-l-arret-deux-reacteurs-nucleaires_5492251_1653054.html

MORTS DE CHAUDS

Début juillet, lors de la dernière vague caniculaire, des travailleurs sont morts en France, à cause de la chaleur, et de leurs conditions de travail. « Le parquet de Rennes a été ouvert une enquête et une autopsie est en cours après la mort d’un couvreur de 33 ans.Alors qu’il faisait plus de 35 °C à l’ombre, le salarié a été pris de convulsions. » Le même jour, à Cernay, « un homme âgé de 36 ans a été retrouvé jeudi « inconscient et couché à côté d’une pelleteuse » sur un chantier d’une maison vers 15 heures ». Le travail tue. Le réchauffement climatique aussi. Un réchauffement qui frappe en priorité les populations les plus pauvres et les plus stigmatisées. Presse Océan raconte aujourd’hui le quotidien invivable des réfugiés qui vivent dans un gymnase de Nantes par 40° à l’ombre. Le journal évoque aussi le sort des Roms qui habitent un bidonville sur l’île de Nantes : « mon thermomètre indique 50 degrés, c’est un four», raconte un homme.

Source : http://www.leparisien.fr/societe/deux-ouvriers-meurent-apres-avoir-travaille-sous-la-canicule-28-06-2019-8105628.php

PERGÉLISOL

Le pergélisol est la surface, dans les régions arctiques, du sol qui reste gelé en permanence et ne fond normalement jamais. Des chercheurs aux Etats-Unis viennent de découvrir que le pergélisol de l’Arctique canadien « fond bien plus vite que ce qu’ils avaient prévu. La fonte est tellement rapide qu’elle a atteint le niveau de dégel prévu par les scientifiques en… 2090 : 70 ans plus tôt qu’estimé ». Un réchauffement bien plus rapide que les prévisions les plus alarmistes. Plus grave : ce sol gelé renferme des quantités immense de gaz à effet de serre encore plus puissant que le carbone. « Les projections les plus pessimistes du Giec (Groupe d’expert intergouvernemental sur l’évolution du climat, NDR) avec un réchauffement à 4 ou 5 °C n’incluent pas les processus de dégel du pergélisol ».

Source :
https://reporterre.net/La-fonte-express-du-pergelisol-en-Arctique-canadien

CHALEUR FOLLE EN INDE


Début juin, une chaleur extrême a frappé plusieurs régions d’Inde. Des comportements inhabituels ont été observés chez les animaux : des bagarres entre singes, ou l’arrivée de tigres dans des villages provoqués par la sécheresse. Par exemple, 15 singes sont décédés, probablement d’une insolation, après s’être battus pour l’accès à une source d’eau dans le massif forestier de Joshi Baba. Les températures avaient atteint 50 degrés dans la ville de Churu. Dans l’État de Jharkhand, « un homme a poignardé six personnes après avoir été empêché de remplir des barils d’eau dans un réservoir public ». La situation ne va pas s’arranger : selon des chercheurs du MIT, certaines parties de l’Inde pourraient devenir trop chaudes pour être habitables d’ici quelques années. L’Inde, pays très peuplé, est l’un des pays les plus affecté par le réchauffement climatique.

Source :
https://www.rtbf.be/info/monde/detail_tigres-en-ville-batailles-de-singes-les-animaux-rendus-fous-en-inde-par-les-fortes-chaleurs?id=10241634

PLAIES CONTEMPORAINES

Invasions de sauterelles, nuées d’insectes, inondations et autres catastrophes : les plaies écrites dans les textes bibliques se succèdent ces dernières semaines partout autour du monde. A la fin du mois de juin, la Sardaigne, île au sud de la Corse, était confrontée à une invasion de sauterelles sans précédent depuis 70 ans. Des nuées d’insectes ont envahi des champs et dévasté les récoltes. Un événement lié au réchauffement climatique et aux écarts de température importants constatés sur l’île italienne, dont le climat est pourtant chaud. Dans l’Ohio, aux Etats-Unis, des nuages de millions d’insectes sont apparus. Des internautes ont posté des photos impressionnantes, où l’on voit le sol tapissé sur plusieurs mètres par les insectes. Autre ambiance au Mexique. A Guadalajara, le 30 juin, une tempête de grêle sans précédent s’est déchaînée. Une couche de glace a atteint jusqu’à 2 mètres de haut dans cette ville, en plein été ! L’averse a été d’une intensité jamais vue. Un phénomène qui s’explique par l’instabilité de l’atmosphère : forte chaleur au sol et humidité dans le ciel. Au même moment, au Japon, pas moins d’1 millions de personnes étaient évacuées à cause des pluies torrentielles.

Sources :
https://www.rtl.fr/actu/international/video-sardaigne-une-inquietante-invasion-de-sauterelles-ravage-les-recoltes-7797851496

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-sud/en-images-mexique-guadalajara-sous-deux-metres-de-glace-apres-un-orage-de-grele_2087155.html

Le capitalisme est en train de réaliser les grandes peurs de l’humanité. Mais tout se déroule comme si rien, ou presque, ne se passait. Les puissants contemplent la planète brûler en organisant des festins luxueux, ou en propageant les idées nationalistes et militaristes.

0
venenatis, luctus leo ipsum mi, ut sed Donec porta.