Nantes Révoltée

Actualités en direct, infos du jour sur les luttes environnementales et sociales à Nantes et dans le monde

Ceren Güneş, tuée au Kurdistan

novembre 5, 2019
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image
Slider image

HOMMAGE

Des camarades partis défendre le Rojava nous font part du décès tragique d’une combattante le 3 novembre : la commandante Ceren Güneş.

Elle luttait aux côté des kurdes depuis 4 ans. Le Rojava subit toujours l’assaut de l’armée turque d’Erdogan et de forces djihadistes, qui veulent écraser l’expérience démocratique et sociale unique qui se joue dans le nord de la Syrie.


Voici le communiqué du «Bataillon International de la Libération» : un hommage et un appel à solidarité.

« Hommage au commandant Ceren Güneş, une héroïne est tombée sur le front de Til Tamir.

Notre amie et camarade Ceren Güneş est morte en martyre le 3 novembre 2019 lors d’une opération contre les envahisseurs fascistes, dans les villages du nord de Til Tamir, au sud de Serekaniye [au Rojava, près de la frontière turque].

Ceren Güneş, de son vrai nom Özge Aydın, était la commandante militaire de DKP/Birlik [le Parti communard révolutionnaire/Unité] et une coordinatrice des volontaires internationaux à l’intérieur du « International Freedom Battalion » [Le « bataillon international de la liberté », qui regroupe des volontaires étrangers partis combattre au Rojava].

Elle a quitté la Turquie il y a 4 ans pour venir se battre aux côtés du peuple kurde du Rojava dans sa lutte contre l’État islamique. Fidèle à ses idéaux, elle a continué à lutter contre toutes les formes de fascisme qui menaçaient le Rojava et ses habitants. Suivant la voie révolutionnaire dans laquelle elle croyait, elle a combattu activement au front depuis la bataille de Serekaniye, bien qu’elle ait été blessée quelques jours avant sa mort.

Les mots ne sont pas suffisants pour décrire l’admiration que nous avons pour son engagement politique et la douleur que nous avons depuis sa mort. Les combattants internationalistes ont perdu une amie et une camarade extraordinaire. Le prix de la victoire est élevé, mais elle nous incite à continuer à combattre.

Maintenant plus que jamais, l’unité révolutionnaire et la solidarité internationale sont nécessaires pour vaincre les forces impérialistes qui ont choisi le nord de la Syrie comme nouveau terrain de jeu. Il est de notre devoir d’honorer la mémoire de Ceren et d’opposer une éthique révolutionnaire à ceux qui veulent imposer un ordre tyrannique sur ces terres libres.

Vive la résistance du peuple Rojava !

Ceren Güneş vivra à jamais dans nos cœurs et dans nos luttes !« 


La page facebook du bataillon internationaliste :

Le compte twitter :

La page Facebook du Collectif des Combattantes et Combattants Francophones du Rojava – CCFR

25k
mattis ut facilisis ut Donec mi, libero Praesent massa pulvinar tempus